Voyages

Bienvenue sur mon blog – En route pour Brisbane

30 août, 2011

Le retour

Classé dans : Non classé — dieullefamily76 @ 22:03

Vendredi 26 & Samedi 27 (avant cet article, voir Last Day in Sydney précédemment)
Voilà c’est fini, ce voyage dont on parle depuis plusieurs années, sur lequel on a bossé, potassé depuis octobre. Toutes les bonnes choses ont une fin à ce qu’on dit…

Nous prenons congé de Jean, qui repart sur Brisbane. Il nous promet de venir un jour à ….. Valloire. (Même là-bas en Australie, on en parle, il faut le faire.)

Le vol Brisbane / Hong Kong a été un peu agité, manque de chance peu de temps après le repas du midi. Les filles et Martin ont été un peu secoués. Puis stop over de 8 heures à Hong Kong : nous avons rendez vous avec Sabine (une amie de la famille Boudesseul, qui s’est proposée pour nous guider dans HK). Seulement le temps qu’on s’oriente, nous les voyageurs novices, qu’on passe le service de l’immigration (même pour quelques heures il faut en passer par là et donc faire la queue) et qu’enfin on trouve l’Airport Express il nous faut 2 heures avant de fouler le sol Hong Kongais où une chaleur moite et lourde (33°) nous attend. Balade à pieds, puis en tramway (nous montons au 2ème étage pour mieux voir la ville), nous finissons notre petit tour dans un restaurant chinois, où l’on goûte à quelques plats choisis par Sabine, le tout arrosé de bière (pour devinez qui ?) et d’un verre d’eau chaude pour les autres : c’est très particulier, surtout, croyez moi quand on est encore en « piteux état » à cause des turbulences, de la chaleur et de la fatigue (c’est soi-disant très bon pour la santé, faut voir…)

Après ces 4 heures passées en ville, où tout est démesuré, parfois un peu sale (rien à voir avec Sydney) où la foule est grouillante, étourdissante, nous nous préparons à embarquer pour les 9600 km qui nous mèneront à Paris. Nous décollons un peu avant minuit, soit 18 heures (heure française) pour arriver le lendemain à 6 h du matin, sans problème particulier.

VOILA FIN DU VOYAGE !!!!!

 

p1030261.jpg

p1030233.jpg

Last Day in Sydney

Classé dans : Non classé — dieullefamily76 @ 21:53

Jeudi 25 août :

Journée d’Etienne Sophie et Martin :  Comme convenu nous sommes partis avec Pat. Je venais justement de lui dire que nous n’avions eu qu’un aperçu de la ville lorsqu’il nous a dévoilé sa surprise: Ascension du Pont de Sydney. Nous allions donc alors avoir une vue très aérienne et très vaste de Sydney. Il jubilait tel un gamin de l’effet de sa surprise: en effet je n’en menais pas large, me demandant si ma jambe, d’une part ne me ferait pas souffrir et si surtout je n’allais pas avoir le vertige ni Etienne d’ailleurs.

Arrivés sur place, il faut se déshabiller complètement, enfiler une combinaison sur laquelle tout est attaché : la casquette où un bonnet en cas de temps froid, éventuellement des gants, une veste en polaire, un mouchoir au cas où, les lunettes maintenues par un cordon, une ligne de vie et un émetteur radio accrochés à la ceinture, un casque pour entendre les commentaires … Une véritable expédition : pas d’appareil photo, (Etienne frustré de ne pouvoir prendre des photos) pas de montre rien qui puisse tomber.

Nous partons vers 11h pour l’ascension, le début et la fin m’ont été plus pénibles, pourtant nous ne sommes pas bien hauts, bizarrement marcher sur la partie la plus haute (l’arche à 134 mètres) a été plus facile. Un passage difficile cependant consistant en 4 paliers de 25 marches très abruptes, où il faut passer un par un. Nous passons au niveau du tablier du pont où circulent les voitures, le train nous passe à un moment au dessus de la tête : ça vibre mais  tout va bien no panic !!! Redescendus vers 13h30 nous allons manger au restaurant avec Pat, qui nous redépose à notre hôtel vers 16 heures. Nous décidons alors de partir vers le quartier de Paddington (1h15 de marche à pieds)  faubourg historique aux ravissantes maisons coloniales. Puis nous retrouvons le reste de la troupe, un petit tour par l’élégant shopping center du Queen Victoria Building, quelques courses et nous rentrons à l’appartement.

Un dernier petit verre de Côteaux du Layon avant de prendre la route, on boucle les bagages et hop au lit, demain réveil à 4 heures, taxi à 5h, décollage 7 h 30.

 

pontdesydney002.jpg

 

pontdesydney004.jpg  

Journée de Stéphane et Agnès : Enfin une grasse matinée digne de ce nom … 8h00. Nous sommes allés avec Jean au Powerhouse Muséum, musée de la Science et du Design (un peu comme notre Palais de la découverte à Paris, mais comme d’hab deux fois plus grand). Nous en sortirons vers 13h00, juste le temps de se faire un vrai dernier restaurant.

Nous sommes allés ensuite visité le quartier des « Rocks », petites maisons contrastant avec les hauts buildings de Sydney. Tout cela à pied bien sûr jusqu’au soir où nous avons rejoint le reste de la famille (Dommage qu’on ne puisse pas marcher sur les mains!!). Je ne vais pas répéter la dernière phrase de Sophie, mais le Coteaux du Layon de la dernière soirée a été très apprécié. Dodo… debout 4h00

p1030117.jpg

p1030163.jpg

 

24 août, 2011

Journée à Sydney

Classé dans : Non classé — dieullefamily76 @ 15:06

Mardi 23 : Arrivée à Sydney

Le matin nous bouclons les valises, un dernier petit tour à pédibus dans Alice Springs pour quelques achats. Nous y retrouvons des gens connus pendant le tour guidé (nous voyagerons d’ailleurs avec eux jusqu’à Sydney). Nous y sommes accueillis à notre arrivée par Pat Carey, un agent qui travaillait avec Sophie lorsqu’elle bossait dans sa société de chimie. Nous retrouvons également Jean. Pat emmène Etienne Martin et Sophie à notre hôtel. Agnès Stéph et Jean prennent un taxi . Quel changement avec le Centre rouge nous sommes complètement paumés devant l’immensité des immeubles et tout ce monde dans la rue : c’est comme lorsque Crocodile Dundee découvre la ville américaine, et bien c’est nous mais sans son fameux chapeau. Il fait rapidement nuit et nous découvrons notre appartement au 13ème étage avec une vue splendide sur le Darling Harbour et ses immeubles de verre éclairés. Nous nous installons : l’appartement est un duplex avec deux salles de bain, deux chambres, grande pièce de vie avec canapé convertible, laverie : le luxe après les campements dans le centre rouge. Quelques courses dans le quartier et nous mangeons à l’appartement.

Mercredi 24 : Taronga Zoo

Départ en monorail (métro qui circule sur un rail en hauteur au ras des immeubles) puis balade à pieds sur les Champs Elyséés de Sydney Pitt Street Mall). Nous sommes émerveillés par ce gigantisme architectural où se mélange des anciennes constructions et le béton, le verre et l’acier. Nous prenons beaucoup de photos comme à notre habitude et cela amuse bien Jean. Nous nous dirigeons vers l’Opéra de Sydney où nous avons rendez-vous avec Danielle (la plus jeune fille de Jean) son mari Daniel et leurs deux fils Léo (5 ans) et Owen (3 ans). Nous prenons le ferry et allons passer la journée au Zoo. Danielle a apporté le morning tea (que nous prenons à midi, du coup on saute le repas) : café, biscuits, gâteaux et fruits. Martin a nourri un paon qui rôdait autour de nous ce qui ne rassurait pas les deux petits. Avons vu toutes sortes d’animaux de tous continents. Un dernier petit café avant de prendre congé de Danielle et sa petite famille (qui habite à Canberra et qui ont 3 heures de route à faire). Puis nous rentrons à pieds vers notre hôtel et nous nous arrêtons sur le Harbourside où nous mangeons dans un restaurant italien, avec vue sur le port et les immeubles environnants.

Voilà donc notre avant dernier jour de grillé, demain c’est le der des der, quelle tristesse SNIFF !!!!

(sortons les mouchoirs). Les réjouissances pour demain sont :

Pour Agnès Stéph et Jean : balade dans Sydney.

Pour Sophie Etienne et Martin : Pat vient nous prendre à 10h pour nous emmener ????? c’est une surprise, il faut qu’on soit bien chaussé et qu’on ait une « petite laine » au cas où…

Normalement à Sydney il fait plus froid qu’ailleurs en cette période hivernale, mais sachez qu’on s’est promené juste avec un petit pull ou polaire et que la journée fut fort agréable, bien meilleure que celles de juillet en France ….

La suite au prochain numéro, si nous avons le temps de vous en dire plus demain soir entre le bouclage des valises et notre dernière soirée avec Jean. La nuit sera courte, car nous décollons à 6h30 vendredi (heure locale, soit 22h30 pour vous jeudi soir) et donc nous devrons être à l’aéroport vers 4 h 30. Puis youp la boum c’est parti pour 24 heures de voyage avec un stop de 8 heures à Hong Kong où nous allons essayer de sortir de l’aéroport pour y faire un saut (de kangourou!!!)

Bye bye pour ce soir,

p1050054.jpg

imgp6596.jpg

22 août, 2011

Camping Safari au Centre Rouge

Classé dans : Non classé — dieullefamily76 @ 16:39

Samedi 20 : départ devant l’hôtel à 6h 25, nous sommes les derniers à monter à bord du bus où il y a déjà une douzaine de personnes dont 4 british, le chauffeur guide cuisto George et l’interprète Scott, direction Ayers Rock  (480 km) où nous récupérons 5 autres français. Il y a en tout 5 jeunes comme ça Martin aura de la compagnie. Arrivés à notre camp vers 12 h 30 où nous avons déjeuné. Il faut qu’on donne un coup de main à la préparation des repas et à la vaisselle : ambiance bon enfant assurée tout le monde s’y colle même les jeunes (pourvu qu’ils gardent l’habitude pour la maison)  L’après midi, nous partons explorer Uluru, imposant rocher captivant de par sa taille (348 m d’altitude et 6 km en dessous de la terre en fait c’est un iceberg de roche) et l’éclat de ses couleurs. Marche de 3 km autour avec explications à l’appui. Nous n’avons parfois pas le droit de photographier certaines parties de ce rocher qui sont sacrées pour les aborigènes. Puis au coucher du soleil, nous avons contemplé les changements de couleurs sur le monolithe tout en savourant une flûte de champagne australien. C’était très sympa, nous avons fait plus ample connaissance avec nos compagnons de route et le retour au camp fut festif dans le bus avec musique à l’appui. Ce qui fut moins drôle ce fut l’installation de nuit dans les tentes. Repas puis au lit avec consigne de ne laisser aucun biscuit, bonbon ou autre dans nos sacs dans les tentes car les souris sont atttirées par l’odeur et ne se privent pas. Ceci sera vérifié par certains du groupe la nuit suivante.

Dimanche 21 : levés 5 h 30 pour aller voir le lever du soleil à Kata Tjuta et sur Uluru. Notre guide ne rigole pas sur les horaires. Il fallait dès que le soleil était levé vite se diriger vers le bus pour arriver ensuite les premiers aux toilettes afin de ne pas perdre trop de temps car vous devez vous en douter nous étions pas les seuls sur le site. De toute façon pendant ces 3 jours, nous avons eu le nez collé à la montre car Time is Time tout était minuté, même le passage aux toilettes (et Dieulle sait que nous en avons visitées). Néanmoins « cette discipline » était nécessaire afin qu’on puisse faire le programme et surtout les randonnées dans de bonnes conditions de temps et de météo (pas trop chaud) Ensuite nous avons fait une marche de 5,5 km dans la vallée des vents (et elle mérite bien son nom). Etienne et Martin ont quant à eux fait un peu plus en faisant le grand tour, nous autres avons fait demi-tour avec le plus gros de la troupe. Retour au camp, pendant que George fini de préparer le repas, nous faisons nos valises, balayons nos tentes. Repas puis départ vers Kings Creek Station notre nouveau campement mais qui ressemble comme deux gouttes d’eau au précédent. En route, arrêt pour ramasser du bois pour le feu de camp pour la cuisson de notre repas du soir. George, ancien rugbyman international, cassait le bois comme nous aurions cassé une allumette. Pendant que nous nous installions à la lumière du jour cette fois, George nous préparait deux miches de pain faites par ses soins qu’il a cuit, l’une dans une marmite en fonte et l’autre directement dans la braise. Tout le repas a été cuit dans ses grosses marmites en fonte (insoulevables tellement elles sont lourdes) dans les braises : cuisses de poulet au miel, gingembre, une autre au chili et abricot, des pommes de terre à l’ail et aux herbes et une gamelle de légumes divers dont encore le fameux potiron. Le tout mangé autour du feu de bois.

Après conversation à la belle étoile.

Petite anecdote : Même pour éplucher les légumes, George nous montrait comment le faire et gare à celui ou celle qui ne respectait pas la consigne ni la grosseur exigée, tout cela afin que chaque morceau cuise uniformément. A lire cela, ceci  peut vous paraître très strict mais c’était fait dans la bonne humeur et amenait au contraire la bonne ambiance. Coucher 9h30.

La nuit a été moins fraîche que la précédente mais alors quel vent dans les toiles (on aurait pu penser qu’on allait s’envoler avec le campement).

Lundi 22 : grasse mat : réveil à 6 h. A 7 h 30 nous démarrions notre rando longue de 7 km dans le Kings Canyon pour découvrir la cité perdue et le jardin d’Eden à travers les falaises imposantes, les fissures et les plateaux de Watarrka. Avons eu les explications sur la formation géologique, la faune et la flore (nombreuse bien que ce soit un désert). Petite pause « goûter » auprès d’un trou d’eau naturel (au jardin d’Edenl).

Le début de la balade a été nommée par notre guide comme étant la montée de la crise cardiaque. Moi, Sophie j’appréhendais beaucoup car ce matin ma sciatique me refait mal. La difficulté du parcours nous avait été bien précisée et un parcours plus facile avait été proposé pour les « dégonflés » en français dans le texte. Je ne voulais pas en faire partie, d’autant plus que j’aurais été seule, alors j’ai avalé un médicament codéiné et hop en avant, et ça l’a fait.

Le spectacle était à la hauteur des efforts, majestueux, impressionnant, magnifique. Des canyons profonds, attention le vertige. Nous avons dû emprunter des escaliers à pics pour descendre dans la vallée de l’Eden.

Par contre, il fallait réellement faire très attention à l’endroit où nous posions les pieds et donc lors des descentes, la sécurité passait avant la contemplation du paysage.

Retour au camp après cette petite balade de 3h30 pour plier bagages etc… voir ci-dessus.

Départ pour le retour à 12h45 avec pause à 15h10 (nous avons pris les habitudes de George et avons une montre dans la tête). George nous a dit que nous allions finir le chemin d’une traite avec un arrêt surprise. Comme il n’avait pas arrêté de nous dire que le cake proposé pendant les marches était fait par  sa mère, on a pensé qu’on allait s’arrêter chez elle, mais non il nous a amené dans un complexe hôtelier pour voir des « rock wallabis » auxquels nous avons donné à manger.

Nous avons été déposés à la porte de notre hôtel, avons pris une bonne douche et sommes allés manger au saloon décrit dans les pages précédentes avec le groupe et notre guide. Soirée très sympa …

imgp5888.jpg

imgp6073.jpg

imgp6107.jpg

19 août, 2011

Arrivée à Alice Springs (18-08)

Classé dans : Non classé — dieullefamily76 @ 11:45

Vous n’en croirez pas vos yeux quand vous lirez que Sophie était la première levée et qu’elle était douchée avant tout le monde…. The winner pour aujourd’hui is …. SOPHIE Yeah !!!!!!!

Avant de quitter l’hôtel, petite séance d’écriture, bah oui parce qu’une carte postale ça fait toujours plaisir et puis il faut aussi penser à ceux qui n’ont pas internet.

En route pour l’aéroport en taxi, suivi par Jean, Stéph et toutes les valises dans le pick-up.

Un dernier petit café avant le décollage puis nous prenons congé de Jean : see you later alligator, see you in a while crocodile.

Nous décollons avec 10 mn d’avance et atterrissons à 13h25 (en fait à 13 heures car ici nous devons reculer nos montres d’une 1/2 heure, nous n’avons donc plus que 7h30 de différence avec la France). Puis nous récupérons la voiture de location avec quelques difficultés à comprendre comme d’habitude, mais en faisant répéter on y arrive. Direction notre hôtel appartement, où nous sommes comme toujours très bien reçus. La personne de l’accueil s’empresse de nous faire faire la connaissance de son lézard du désert apprivoisé, et le met dans les mains de Martin.

L’appart est sympa, spacieux, c’est le grand luxe : pensez donc deux salles de douche / WC pour nous 5. Nous avions pris l’habitude de partager les douches avec everybody.

Installation et direction le centre ville : nous prenons des infos sur ce que nous pouvons faire ici en un après midi, et la journée de demain.
Un tour en ville, visite d’une galerie d’art aborigène, les courses (nous avons maintenant nos habitudes au Leclerc australien : le COLES) puis un petit tour par le Bottle O (les alcools ne sont pas vendus dans les supermarchés, mais dans des boutiques spécialisées) A ce propos, les gars étaient déjà allés dans ce genre de boutique et on ne leur avait pas demandé quoique ce soit, mais là ils ont voulu une pièce d’identité, et c’est moi Sophie qui suis maintenant fichée, ils ont fait une copie de mon passeport. Décidément, ce n’était pas notre jour à nous les filles, car ce matin à l’embarquement, Agnès a eu le droit d’être sélectionnée pour la détection d’explosifs.

Retour à l’appart et repas.

Nous sommes contents de pouvoir enfin profiter d’un wifi gratuit et surtout directement à partir de notre PC ce qui est plus facile pour écrire et joindre des photos. DECIDEMENT NOUS N AVONS PAS DE CHANCE LE DEBIT INTERNET EST TELLEMENT LENT QUE NOUS NE POUVONS PAS VOUS ENVOYER DE PHOTOS COMME PREVU. We are so sorry.

VENDREDI 19/08 : Cette nuit et ce matin nous avons eu assez froid et craignons pour les jours à suivre (nuits sous la tente)

Nous sommes allés à Desert Park où nous avons passé 3 heures à nous balader parmi les paysages désertiques, et avons fait connaissance des animaux qui y vivent. Heureusement (à part les kangourous) ils étaient tous derrière des vitres et nous n’avons donc pas eu à nous frotter à eux. J’espère que dans les 3 jours qui vont suivre on n’aura pas trop l’occasion d’en croiser, car là ils seront dans la nature. Nous avons apprécié les explications fournies par nos audio-guides en français bien d’che nous.

Sommes allés manger au Musée des Royal Flying Doctor service, ces médecins volants qui couvrent une grande partie du territoire du nord et de l’Australie Méridoniale (dans un rayon de 600 km autour d’Alice Springs). 36 000 personnes vivent dans cette région et 90 % sont aborigènes. Les consultations et le diagnostic se font principalement par téléphone et quand il faut évacuer le malade cela se fait par avion (Stéph comme d’habitude nous a fait son numéro : il a fait semblant de piloter un avion)

Nous avions repéré un saloon très particulier et nous nous sommes rendus compte que notre agence nous l’avait indiqué. Saloon très typique tant par sa déco que par le gars qui s’en occupe. Il m’a fait passer derrière le comptoir pour servir la bière, pas triste. Il n’a pas apprécié mon essai, si je (Sophie) voulais m’installer comme barmaid c’est fichu. Martin voulait un ice tea, mais comme il n’en avait pas il a bu un jus d’orange, quant à notre grande surprise il a amené un verre rempli de glace avec un sachet de thé (photo malheureusement impossible à vous envoyer). Du coup nous avons réservé une table pour y diner lundi soir à notre retour de notre safari camping.

Demain départ donc à 6h25 pour 3 jours et 2 nuits dans le centre rouge, les infos vont donc être suspendues pendant cette période.

A très bientôt,

departdecairns.jpg                         arrivealicesprings.jpg

lzarddudsert.jpg                              galeriedartaborigne.jpg

sancecriture.jpg

17 août, 2011

Le queensland, c’est fini

Classé dans : Non classé — dieullefamily76 @ 13:48

Lundi 15 août : Sur la route entre Airlie Beach et Ingham avec arrêt à Townsville : RAS On a juste fait quelques courses et visité la ville, mais contrairement à chez nous il n’y a pas de centre historique et donc c’est vite fait, sauf quand on tombe sur une boutique de souvenirs, et là on se lâche et on y pense quelques temps. C’est d’Ingham qu’on a pu envoyer notre dernier message sur le blog mais sans les photos. Les voici ci-après.

Mardi 16 août : On décolle assez tôt pour être à la mi-journée à Cairns, terme de notre périple en camping car. Ce soir c’est notre dernière nuit dans notre sweet home australienne. Nous avons perdu beaucoup de temps à l’agence pour trouver une croisière d’une demi-journée sur la barrière de corail. Balade sur l’esplanade. Nous voyons beaucoup d’asiatiques, en effet Cairns est devenue ces dernières années aux dires de Jean une ville très japonaise.

Mercredi 17 août : Levés aux aurores (5h30) pour prendre le bateau pour aller sur Green Island pour voir d’un peu plus près la barrière de corail. Comme ni Etienne ni Martin n’ont la forme pour faire de la plongée avec palmes et tuba, et comme nous les nanas ne sommes pas très chaudes pour le faire non plus, nous prenons l’option bateau à fond de verre. Sommes récompensés de « nos efforts » car nous voyons de jolis poissons, les coraux sont quant à eux un peu ternes, mais bon on est content de cette sortie.

A notre retour, pique nique dans le camping car sur le parking puis direction notre hôtel. Et là c’est pas triste, vider le camping car et remplir les valises c’était folklo. Installation à l’hôtel, les garçons vont rendre le camping car, avec un petit souvenir laissé par Etienne à l’arrière et un petit à l’avant par Stéphane. Heureusement nous étions bien assurés, et les garçons sont des champions, le camping car est en bon état et nous aussi.

Repas au restaurant ce soir, et demain on embarque à 11h25 pour Alice Springs. Nous laissons Jean reprendre la route jusqu’à Brisbane et il nous rejoindra à Sydney le 23.08

fraserisland.jpg  enrouteverslelacdemackenzie.jpg    elicreek.jpg    alafermedescrocodiles.jpg    coucherdesoleilsurfraserisland.jpg  whitehavenbeach.jpg

15 août, 2011

Des nouvelles du front

Classé dans : Non classé — dieullefamily76 @ 10:29

Nous arrivons a nous connecter dans certains campings mais nous ne pouvons pas inserer notre cle usb du coup on ne peut pas mettre de photos sur le blog desoles nous essaierons de nouveau un peu plus loin on ne desespere pas.

jeudi 11.08 On the road again (de Rainbow beach a Rockhampton)

Journee de transition : les gars assurent bien, chacun leur tour ils s y collent. Bon il y a bien une fois ou Stephane, dans la panique, on avait perdu Jean et Etienne de vue,  a repris les bonnes vieilles habitudes francaises et s est engage sur la partie droite de la chaussee. La voiture en face, conduite par une charmante conductrice australienne, a attendu patiemment  qu on fasse marche arriere, et la on cale, nous les filles et Martin le copilote, on se marre, plus de peur que de mal…

Nous avons pu apercevoir les premiers elevages de boeufs, nous arrivons en effet dans la region des grands elevages (Rockhampton en est la capitale).

Nous avons eu aussi quelques frayeurs, la voiture de Jean a eu en effet des rates, ce qui nous a valu des arrets mecaniques, et sommes donc arrives a la nuit au camping. Entretemps nous avons franchi le tropique du capricorne.

Samedi 13.08 ; de Rockhampton a Airlie Beach (environ 500 km)

On fait le plein de carburant, du frigo et en route. Nous voyons maintenant des champs de cannes a sucre et chose rare une usine (sucriere of course) a Sarina ou nous avons dejeune vite fait pour ne pas arriver trop tard au camping : c est le jour de la lessive.

Dimanche 14.08 Levee des corps a 5 heures (oui vous avez bien lu ce n est pas digne de vacances tout ca) car nous sommes recuperes par la navette a 6h15 direction la marina pour embarquer pour une croisiere d une journee : 1er arret Ile de South Molle puis l apres midi Whitsunday avec l option baignade. Seulement voila Jean n a pas bien entendu l annonce au micro et nous a fait descendre sur la 1ere ile : Daydream (le reve d un jour en francais dans le texte) Notre journee a failli virer au « cauchemar  » Nous avons pu prendre un bateau pour rallier la 2eme ile comme prevu. Nous avons donc arpente Daydream et assiste au repas des requins et des raies dans le lagoon du complexe hotelier. D ailleurs Etienne a meme voulu donner du rab a ces charmants bestiaux car il avait laisse tomber le pare soleil de son appareil photo et a donc plonge sa main dans l eau pour le rattraper il aurait pu y laisser quelques doigts. Avions bien profite du beau temps (nous sommes desoles d apprendre au en France vous avez du temps pourri… nous compatissons)

Apres midi : baignade dans l Ocean Pacifique sur une magnifique plage de sable blanc qui crisse sous les pas (c etait ecrit dans les guides et on vous assure que c est vrai) Stephane a failli en rapporter la preuve il s est filme en marchant sur la plage, mais le souci c est que le micro etait coupe on ne l entendra jamais. Retour au camping a 18 h, il fait nuit et cela fait 13 h qu on est debout.

Au menu ce soir : puree de potiron (legume tres repandu ici)

Tout va toujours tres bien Etienne tient une grosse creve depuis plusieurs jours et Martin s y met lui aussi. Steph commence a eternuer, pourvu que…

Lundi 15.08 sur la route ou nous venons de faire 400 km (arret a Ingham d ou nous vous ecrivons) . Il nous restera environ 200 km pour Cairnsi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12 août, 2011

Bienvenue sur Fraser island (10.08)

Classé dans : Non classé — dieullefamily76 @ 8:54

Fraser island s etend sur 145 km de long et 24 km de large c est la plus grande ile de sable du monde inscrite au patrimoine de l unesco

Reveil a 6 heures car le bus 4×4 (40 places) vient nous chercher a 7h30 petantes. Apres qvoir recupere tous les autres passagers nous embarquons sur un bac pour une traversee de 10 mn puis en route (enfin sur le sable) le long de la plage a droite l ocean pacifique a gauche dunes et vegetations.

Visite d une epave, arret dans une creek (Martin et Sophie y marchent a pieds de l eau jusqu au dessus des genoux parfois) Arret pour voir les pinnacles (sables colores petrifies appeles cathedrale)

Puis apres le dejeuner nous nous enfoncons au milieu de la foret et la sa se corse (desole pour les fautes mais clavier australien) en effet le 4×4 passe partout mais dur dur attention les secousses. Bain dans le lac Mac Kenzie aux eaux limpides pour Etienne et Martin puis balade a pieds dans la foret avec explications (dommage qu on ne comprenne pas grand chose).

Le retour a l embarcadere a ete un peu cahotique, la mer remontant le passage est parfois etroit. Nous venons de passer une superbe journee et pour couronner le tout apero australien et diner dehors a la belle etoile australienne. Plus nous montons vers le nord plus il fait chaud et les journees rallongent, en effet il fait maintenant nuit vers 18h au lieu de 17h (quelle aubaine)

Desoles pour les photos mais nous sommes a la poste du bled et ne pouvons pas faire mieux,  demain peut etre car le camping sera mieux equipe pour le wifi et on vous fera partager alors ces fabuleux paysages.

Aujourd hui (vend 12.08) avons fait grasse matinee  c est a dire 7h30 pour aller visiter une ferme de crocos et pour finir avons meme mange du steak de croco, decidement on aura tout goute….

PS . Nous lisons bien tous vos commentaires et sommes contents que notre blog ait tant de succes mais malheureusement nous ne pouvons pas toujours les valider des que possible on s en occupe
 

 

9 août, 2011

Retour sur Brisbane

Classé dans : Non classé — dieullefamily76 @ 3:55

Samedi 6 : 8 heures beau soleil et  petit déjeuner sur le balcon de Jean au menu saucisses, haricots sauce tomate, ?ufs brouillés et tomate le tout avec vue sur le bush.
Puis visite aux voisins, qui sont à plus de 800 mètres de chez Jean, ils peuvent faire du bruit le soir cela ne perturbe pas le voisinage.
Ensuite nous prenons la route pour retourner à Brisbane où nous arrivons vers 18 heures et sautons dans un taxi, conduit par une vraie brute pour arriver à l’embarcadère pour une balade sur la Brisbane River en catamaran. Repas dans un resto italien puis balade à pédibus dans les rues de Brisbane. Dodo à minuit, oh la la nous avons veillé tard ce soir…

imgp4657.jpg  p1020048.jpg

Dimanche 7 : Rendez vous vers 10 heures chez Myriam pour un café amélioré où nous rencontrons Mike et sa femme, et Ingrid. Les échanges sont parfois difficiles mais la bonne humeur est là, donc  tout va bien.

Après le repas (brochettes de kangourou,  salades diverses) nous partons visiter le parc botanique où nous voyons une collection d’eucalyptus, de grevillea et de bougainvillées (là c’est Stéph le spécialiste qui est dans son domaine). Ascension du Mont Coot Tha (en voiture, on n’est pas à Valloire ici) pour avoir une vue panoramique de la ville.

Le soir repas chez Ruth en comité restreint.

p1010247.jpg

Lundi 8 : Currumbin Wildlife sanctuary sur la Gold Coast (aller retour dans la journée soit environ 200 km mais faits en plus de 3heures 30)

Nous avons fait connaissance avec les animaux australiens et pour certains même d’assez près. Avons eu une démonstration de danses aborigènes et avons vraiment passé une très bonne journée.

Le soir repas chez Ruth avec Myriam : apéro avec vin blanc ou bière (pour certains que je ne nommerai pas ici) le tout avec du fromage, des dips et des crackers. Nous prenons congé de Ruth et Myriam que nous ne reverrons pas demain avant notre départ.

imgp4940.jpg  imgp4912.jpg

 

imgp4832.jpg

6 août, 2011

De Lamington a Drake

Classé dans : Non classé — dieullefamily76 @ 1:34

Jeudi 4 août,  comme  convenu nous sommes allés au Parc National Lamington où nous nous sommes entraînés pour la prochaine saison de Koh Lanta : pour les plus courageuses ascension d’un arbre jusqu’à une plateforme à 24 mètres au dessus du sol, pour les autres à 30 mètres et notre Stéphane a préféré le plancher des wallabys (pour cause de vertige). Avons auparavant traversé une forêt d’eucalyptus puis la forêt tropicale.

Après l’effort le réconfort un petit  café en terrasse avec vue sur les montagnes et en compagnie des oiseaux, du nom de Crimson rosella – petits perroquets rouges vivant dans cette région – Nous avons aussi vu nos premiers wallabys qui sautillent près du camping car

1er repas à bord, arrosé comme il se doit d’un coteaux du Layon 2010 (à la vôtre) importé directement de France par nos soins (les douaniers n’y ont vu que du feu, sauf pour le sac d’Etienne que le chien renifleur douanier a trouvé suspect, tout ça parce qu’il y avait eu la veille nos sandwichs dedans et que l’importation de bouffe fraîche est interdite et donc Etienne a failli passer ses vacances au gnouf).

1ère nuit à bord : RAS si ce n’est que faire les lits c’est déjà du sport  et comme le dit si bien Agnès on ne ferait pas cela à 70 ans. Le pire c’est que le lendemain matin on efface tout pour recommencer le soir suivant (il faut quand même une heure pour remettre le camion en état, rien ne doit traîner sinon tout vole) on ne vous raconte pas les bruits des gamelles et des bidons qui s’agitent dans les placards, la suspension « hyper confortable » Ah le camping car c’est tout un art !!!! . Les routes sont si bien entretenues que leurs routes nationales ressemblent à nos chemins departementaux.

sweet home  p1010912.jpg

                                                 imgp4393.jpg

                                                                             

Vendredi 5 : réveil à 7 heures, Jean frappe déjà à la porte et installe la table de camping pour le   petit déj dehors, encore sous la couette  cette perspective de mettre le nez dehors ne nous dit rien de bon : il fait frisquet….

La douche c’est vivifiant mais très rapide : ah le confort… Enfin ce qui est plaisant c’est qu’on croise encore nos amis les wallabys sur le chemin des sanitaires. Ça se mérite et ça adoucit la douche fraîche.

Et finalement le petit déj dehors c’était tout à fait jouable.

Journée sur  la route et quelle route parfois, on a même fini le parcours sur un chemin de terre car Jean habite dans le bush (aux dires des voisins de Jean venus nous saluer). Arrêt à Canungra pour la pause café, charmante petite ville qui nous fait penser à celles vues dans les films de far west. Calamity Jane est du voyage, elle s’appelle Sophie… Non je blague enfin pour moi, Sophie qui écrit, c’est vrai qu’hier la route a vraiment été une calamité, car les nombreux tournants ont été très pénibles à supporter (pourtant j’ai l’habitude de la montagne normalement en espace ça va bien, mais en camping car « Monsieur vomir »

Repas « Fish and Chips » sur le bord de la route.

Arrivée chez Jean avec visite de son home sweet home au  milieu d’un domaine de 21 hectares de forêt d’eucalyptus c’est particulier mais ça vaut le détour.

Ce soir repas dans un hôtel motel (très inspiré encore des bars américains) à Drake (où il y avait encore une mine d’or il y a quelques années).

On va encore se coucher comme les poules et se lever au chant du coq. Enfin demain nous avons un sursis d’une demi-heure pour le lever (7 h 30 quand même, c’est pas des vacances ça moi je vous le dis)

 

   imgp4407.jpg imgp4520.jpg

                                                    imgp4513.jpg

12
 

LA SIESTE DU GRILLON |
Carnet de bord |
L'Australie en 70 jours |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GOUTTE AU NEZ
| Une française en Argentine
| Voyages et Massages